Quel est le rôle des mycorhizes pour un bonsai ?

Les mycorhizes sont des champignons qui forment association bénéfique avec les racines des plantes. On appelle également symbiose cette association mutuellement bénéfique pour les deux organismes. Dans certains cas, elle est essentielle dans pour un bon fonctionnement de l'arbre et donc d'un bonsai

Que sont les mycorhizes ? Sont-elles utiles pour nos bonsai ?

Les différents types de mycorhizes

Les mycorhizes forment un réseau de filaments reliés aux racines des végétaux qui puisent dans le sol les nutriments qui, autrement, seraient inaccessibles au système racinaire. Elles sont une des composantes majeures de l’ensemble des organismes vivants des sols, et plus de 90% des végétaux bénéficient de cette association. On distingue deux grands types de mycorhize : les endomycorhizes et les ectomycorhizes.

  • Si le développement du champignon est réalisé à l'intérieur des cellules de la racine, on parle d'endomycorhizes, ce sont les plus répandues dans le sol ;
  • Dans le cas des ectomycorhizes, les filaments ne rentrent pas à l'intérieur des cellules racinaires. Elles se développent entre les cellules racinaires sans les pénétrer.

On reconnaît généralement une arbre mycorhizé par les amas filamenteux blancs qui entourent le système racinaire. Ce mycélium blanc correspondant aux ectomycorhizes est très caractéristique des pins en bonsai. D'ailleurs il n'y a guère que sur ces derniers que nous pouvons l'observer. Les ectomycorhizes ne représentant que moins de 5% de toutes les symbiose mycorhidiennes.

Avantages des mycorhizes

La mycorhization permet aux plantes de prolonger le système racinaire d'un arbre et permettre de puiser plus d’éléments nutritifs. Revenons sur le cas du pin, qui est le plus caractéristique en bonsai. Ses racines sont assez grosses, il ne développe pas un fin chevelu comme pourrait le faire un érable ou une azalée. Or, ce sont les fins poils absorbants qui donnent accès à l'eau et aux nutriments du sol par de très petits pores.

Les mycorhizes vont donc permettre une meilleure absorption des nutriments par l'arbre, et de façon plus générale une augmentation de la résistance aux pathogènes. Pourquoi ? Parce que si le substrat est déjà colonisé par un champignon, il sera difficile pour un autre de venir prendre sa place.

L'autre principal rôle des mycorhizes est de permettre une meilleure absorption du phosphore, indispensable pour un arbre fort et vigoureux.

En effet, le phosphore soluble est peu disponible dans le sol, les mycorhizes jouent un rôle essentiel dans la mise à disposition de cet élément pour la plante. Avec leur réseau elles vont aller chercher la moindre trace de cet élément dans le sol et le mettre à disposition de l'arbre. Avec la fertilisation nous amenons du phosphore, mais lorsque le substrat est bien mycorhizé, cela permettrait d'apporter moins d'engrais.

Faut-il ajouter des mycorhizes au substrat d'un bonsai ?

Beaucoup de personnes, amateurs de bonsai et scientifiques, se sont penchés sur le sujet, et il fait toujours débat. Personnellement je retiens deux choses principales :

  • Il n'existe pas un seul type de mycorhize, mais plutôt tout un ensemble, chacune pouvant être en symbiose avec certaines espèces. Donc amener un type de mycorhizes lors du rempotage d'un bonsai, c'est un peu jouer à la loterie. C'est pour cela que les produits vendus dans le commerce sont en fait un cocktail de mycorhizes, afin de s'adapter au plus grand nombre d'arbre ;
  • Ensuite, ces mycorhizes que vous apportez sont sous forme de poudre, vont être lavées par les arrosages. Au bout de quelques jours il n'en restera plus.


Notice: Undefined index: rempotage in /home/pudp4462/coaching-vitalbonsai.fr/functions.php on line 150

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/pudp4462/coaching-vitalbonsai.fr/functions.php on line 152

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/pudp4462/coaching-vitalbonsai.fr/functions.php on line 153

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/pudp4462/coaching-vitalbonsai.fr/functions.php on line 154

La solution idéale serait plutôt de rempoter dans un substrat déjà mycorhizé. La plupart du temps nous utilisons un substrat neuf, sorti directement du sac, et donc complètement neutre. Personnellement je rajoute toujours une part de l'ancien substrat qui contient déjà le champignon. C'est d'autant plus important lorsque vous enlevez entièrement le substrat, par exemple dans le cas d'un yamadori pour lequel vous voulez retirer toute l'ancienne terre.

Dans ce cas, une simple poignée de l'ancien substrat me semble insuffisant. Je met plutôt un bon quart, que je tamise pour enlever les particules les plus fines.

Lorsque vous rempotez un arbre déjà mature, vous allez conserver le coeur qui va être bien mycorhizé. Un apport supplémentaire de champignons ne servira pas à grand chose.

Bruno, alias Vital Bonsaï
Avant tout, un passionné de bonsaï
Le bonsaï peut parfois paraitre complexe et déroutant, surtout pour les débutants. Je te donne des conseils pratiques avec surtout de bonnes bases de culture pour que tu puisses progresser dans cet art.
Si tu aimes ce que je fais, tu peux me soutenir avec un

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce dernier, je considère que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok