Le bonsai est-il un art ?

Le propre de l'art est de susciter une émotion, et quand nous regardons un bonsai avec des yeux qui pétillent, nul doute que nous sommes face à une oeuvre d'art. Pourtant, quand on se demande qu'est-ce qu'un bonsai, la notion d'art n'est pas immédiate. Qu'en est-il vraiment, et peut-on considérer le travail de ces petits arbres en pot comme une forme d'art ?

Le bonsai est-il un art ?

Art figé et art interprété

Lorsqu'un peintre appose sa signature sur la toile qu'il vient de peindre, l'oeuvre reste figée à jamais. Même si les épreuves du temps l'altère, même si les couleurs changent sensiblement au fil des années, nous pouvons considérer que c'est la même toile. Il en est de même pour de nombreux autres arts tels que la sculpture, la photographie ou encore le cinéma.

D'autres formes d'art peuvent donner lieu à des interprétations différentes. Lorsque qu'une musique est jouée par des musiciens différents, ce n'est pas la même interprétation, chacun amène sa touche personnelle. Mais on dit que l'on interprète une oeuvre, ce qui sous-entend que l'oeuvre se réfère à la composition et non pas à l'interprétation. Il en est de même pour la chanson, le théâtre ou encore la danse.

Même si pour ma part, je considère que les interprètes sont également des artistes, ils ne seraient pourtant rien sans l'oeuvre originale sur laquelle ils s'appuient. Leur talent est dans l'interprétation et non pas dans la création. Quand une personne lit un livre devant une assemblée, l'oeuvre c'est le livre, même si savoir raconter et transmettre une émotion demande un certain talent.

Quel rapport avec le bonsai ? Tout simplement que ces arbres ne sont pas figés, ils évoluent, mais ne sont pas une interprétation d'une oeuvre. La principal raison est que c'est un art basé sur quelque chose de vivant. C'est un genre nouveau qui je pense n'a pas d'équivalent dans les arts traditionnels. Nous pouvons également retrouver le même concept dans l'art des jardins japonais, qui est étroitement lié à l'art du bonsai.

Un bonsai une oeuvre sans fin

Le bonsai a ceci de particulier qu'il n'est jamais terminé. Un art dans lequel les oeuvres ne sont jamais terminées peut-il vraiment être considéré comme un art ? Il ne s'agit là d'une interprétation, comme une chanson qui peut être reprise, adaptée, modernisée. Ou comme une pièce de théâtre qui est jouée par des comédiens différents qui donnent à l'oeuvre une saveur différente. Non, le bonsai reste l'oeuvre et cette oeuvre évolue.

Elle évolue d'une part au fil des saisons. C'est d'autant plus flagrant sur les feuillus qui changent de couleur au fil des saisons. Mais année après année, le bonsai développe une ramification de plus en plus importante, son écorce change, sa silhouette également.

Il arrive un moment où le bonsai a tellement évolué qu'il n'a plus grand chose à voir avec l'arbre de départ.

Et c'est souvent le moment de le transformer à nouveau, on peut le faire pivoter légèrement dans son pot, des branches peuvent être enlevées. C'est une nouvelle histoire qui commence, c'est un tout autre bonsai et pourtant c'est le même.

Une oeuvre qui est de reflet de la sensibilité d'artistes successifs

Certains bonsais ont plus de 1000 ans. Ils sont entretenus par des générations successives de bonsaikas, qui les entretiennent, les transforment, les améliorent. En France ou en Europe nous ne pouvons pas nous vanter d'un tel patrimoine, mais certains bonsais sont déjà passés entre les mains d'artistes successifs.

Il est donc normal de se demander, lorsque l'on contemple un bonsai qui est travaillé depuis des décennies, qui est l'artiste ? Est-ce celui qui a donné la première forme à l'arbre ? Ou bien le dernier qui l'a transformé ? Et celui qui jour après jour entretien et fait en sorte qu'il soit de plus en plus beau n'est-il pas également un peu artiste ?

Toutes ces réflexions soulèvent plus de questions qu'elles n'apportent de réponse et cela nous renvoie à la notion même de propriété. Un bonsai nous appartient-il vraiment ?

Le bonsai, un art pas comme les autres

En commençant à écrire les premiers mots de cet article, j'étais loin de m'imaginer que cela allait remettre en question mes notions d'art et d'artiste. Donc le bonsai est-il vraiment un art ? La réponse est certainement oui mais les différences par rapport à d'autres formes d'art nous obligent à redessiner les contours de ce qu'est vraiment une oeuvre.

Le simple même de considérer comme un art le travail sur un être vivant n'est pas commun.

Ce n'est pas de la sculpture, l'art du bonsai est une symbiose entre un Homme et un arbre. Le bonsaika doit faire preuve de technique et de créativité mais il est limité par ce qu'il est possible de faire sans mettre en danger la vie de l'arbre. Et inversement, un arbre vit et pousse selon son envie. Quelle est vraiment la part de l'Homme dans la création de l'oeuvre ?

Le bonsai est une évocation de la nature, une inspiration de paysages emblématiques, de formes que l'on peut parfois voir lorsque l'on se promène. Ces paysages ont fortement inspirés la peinture du XVème siècle au Japon. Ce qui a inspiré l'Homme a mettre des arbres en pot pour des raisons esthétiques, c'est de pouvoir contempler cette beauté naturelle sans avoir à se déplacer. Surtout que la nature est difficile à imiter ; elle est imprévisible, désordonnée, crée ces arbres aux formes extraordinaires, donne cette patine que l'Homme a bien du mal à recréer.

Le bonsai ne serait-il pas finalement une interprétation de l'oeuvre de la nature ? Le véritable artiste ne serait-il pas simplement la nature ?

Bruno, alias Vital Bonsaï
Avant tout, un passionné de bonsaï
Le bonsaï peut parfois paraitre complexe et déroutant, surtout pour les débutants. Je te donne des conseils pratiques avec surtout de bonnes bases de culture pour que tu puisses progresser dans cet art.
Si tu aimes ce que je fais, tu peux me soutenir avec un

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce dernier, je considère que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok